Portes ouvertes

Ododo ! est un film d’Albane Chaumet (étudiante à l’ENSAD Paris) sorti en 2018, avec Vimala Pons comme actrice principale.
Ce film retrace l’histoire d’une femme qui n’arrive pas à dormir, se retourne dans son lit, cherche le sommeil désespérément. Ses pensées se matérialisent alors bien contre son gré ; elle ne peut s’empêcher de laisser dériver son esprit. Elle est stressée par son travail, le rendez-vous qu’elle aura le lendemain matin, toutes les choses et tous les dossiers auxquels elle devra penser en se réveillant. Elle s’attarde sur des détails, comme le nom de M. Machin, l’homme avec qui elle a rendez vous, cherchant précisément à se rappeler de son nom. Elle semble y penser par appréhension du lendemain, mais également par faute de mieux. On sent sa voix fatiguée ; fatiguée de ne pas dormir, mais également fatiguée de s’encombrer l’esprit avec ces histoires.
Lorsqu’elle ferme les yeux, à la recherche du sommeil disparu, un monstre redondant prend forme. Une vision de Monsieur Machin. Il est celui qui l’empêche de plonger dans le sommeil, tirant son esprit vers lui (comme un enfant tire sur les jupes de sa mère pour demander de l’attention). Le personnage obnubilant ne la lâche pas d’une semelle, rappelant le stress causé par son travail. Son fil de pensée est incontrôlé, son esprit saute d’une idée à l’autre, et elle ne peut s’empêcher de tout imaginer. Elle demande à plusieurs reprises à ses pensées de partir. Son subconscient prend cependant le dessus et ces images refont surface. Par moments, horripilée de ne pas dormir, elle coupe ses rêveries. Le film s’ancre alors dans la réalité. Elle tente de calculer son temps de sommeil restant, fixant son réveil, puis ferme les yeux à nouveau, déterminée à dormir. « Aller, au dodo ! »
Les pensées qui occupent son esprit sont des images d’animation, contrairement aux plans d’elle dans son lit qui sont en prise de vue réelle. Un trait léger, des couleurs douces, un graphisme presque naïf et enfantin. L’esthétique s’accorde au ton onirique du rêve et l’absurdité des pensées ; des morses qui parlent en morse, des sandwichs volants…

Ododo ! est un film au ton humoristique dans lequel chacun peut se reconnaître. A travers ce film, on s’est beaucoup sentis concernés. En terme général, nous avons tous souvent connu une situation semblable, ou l’on pense à une chose obsessive qui va arriver et troubler notre sommeil. Le film parle donc d’une expérience universelle à travers des exemples précis et personnels, visant juste en gardant toujours un ton léger.

Madeleine et Audrey