Vendredi 3 mai, Laurent Malot, auteur du livre  Lucky losers sélectionné pour le Prix des Incorruptibles 2018-2019, est venu rencontrer les élèves Seconde 5 et de Seconde 15 qui participent cette année au prix.

Pour Laurent Malot, cette sélection est une première. En effet, il destinait Lucky losers à un public adulte mais les éditions Albin Michel ont opté pour la branche adolescente. Son livre a ensuite été choisi par les comités de lecture de l'Association des Incorruptibles et c'est ainsi qu'il se retrouve à parcourir la France pour rencontrer les élèves participant au prix.

Le cinéma comme source d'inspiration

Une des premières questions qui vient aux élèves est bien sûr celle concernant la fameuse inspiration des écrivains. Et à leur grande surprise, ce n'est pas une oeuvre littéraire qui a poussé Laurent Malot à écrire des histoires  mais plutôt la magie du cinéma. Né dans une famille de cinéphiles, l'auteur voit à 14 ans  E.T.sur les écrans et décide qu'il veut écrire des scénarios. Spielberg, Tarantino ou encore B. Tavernier sont parmi les réalisateurs qu'il admire.  C'est donc tout d'abord l'écriture de scénarios qui l'attire.

A l'âge du lycée ensuite, les classiques ne l'émerveillent pas et c'est une fois le bac en poche qu'il découvre une littérature "qui lui parle" avec les livres de Patrick Cauvin, scénariste et romancier français. Après un passage par la fac de Lettres, il se décide à se consacrer pleinement à l'écriture.

Mais l'influence du cinéma n'est jamais bien loin lorsqu'il écrit un livre. Concernant Lucky losers, Laurent Malot a choisi pour cadre  la Bretagne, avec la jolie ville de Douarnenez, pensant déjà à d'éventuelles prises de vues au cas où... Il a bien fait car les droits pour le cinéma ont été achetés.

 

Un touche à tout dans la forme et le fond

Laurent  Malot est un touche à tout en matière de genres et de formats - il a écrit une trilogie policière, des pièces de théâtre,  des scénarios - même si  le social et le politique demeurent ses thèmes de prédilection.  Ainsi, Lucky losers qui raconte le pari sportif lancé par trois copains  à de jeunes bourgeois, se déroule sur fond de luttes des classes et  de manifestations autour des plans sociaux. ... même si tout est vu sur le ton de l'humour et le signe de l'amitié. En écrivant sur une jeunesse qui se bouge pour  lutter contre les inégalités et faire changer les choses, l'auteur souhaite avant tout provoquer une émulation auprès des jeunes  qui sont pour lui les seuls  aptes  à bouleverser  la société actuelle.

Mais Laurent Malot sait également faire dans la légèreté. Son dernière livre Tous pour elle, sorte de Bridget Jones à la française, en est l'illustration parfaite, de même que son prochain roman, une comédie policière,  L'homme qui voulait devenir psychopate. En 2020, il s'attaque à un thème plus noir, celui de la violence familiale.

Questions sur le métier d'écrivain et sur ce que gagne un auteur, sur la façon d'écrire et comment réussir à se faire éditer, sur les relations avec l'éditeur, sur le rôle de l'auteur dans l'adaptation cinématographique, sur les bons et les mauvais côtés du métier... Laurent Malot s'est plié au jeu des questions-réponses durant 1h30.

La rencontre s'est terminée sur une séance de dédicaces et quelques photos qui laisseront très certainement un beau souvenir à tous.

La rencontre en images ici.