Leurs enfants après eux,

de Nicolas Mathieu

Actes Sud, 2018

 

Disponible au CDI !

 

Anthony a 14 ans et vit dans l'Est de la France avec ses parents. Le père est dur , boit trop et vit de petits boulots . La mère se contente de peu. Anthony, lui , suit son cousin , plus âgé. C'est la bière , l'alcool, les pétards avant l'heure , si jamais il est l'heure un jour.
On est en 92, la jeunesse a autant d'espoir que les chansons de Nirvana en répandent. le haut fourneau est à l'arrêt, la ville se meurt , grise. La jeunesse veut se casser.


Fabuleux arrêt sur image de notre société que ce " leurs enfants après eux". Sans aucun voyeurisme (un peu quand la culotte tombe quand même), avec une langue belle , précise, incisive mais sans aucune mansuétude ni surcharge inutile , l'auteur nous renvoie à nos vies, à celles de nos villes, au racisme quotidien, à notre jeunesse.
La vision qu'il donne paraît si exacte que l'on a l'impression que l'on aurait pu l'écrire ce livre. Putain on aurait eu le Goncourt !
C'est sans doute cela le talent. Parler de choses simples, sans fioritures avec le bon mot au bon endroit, avec des personnages suffisamment étoffés pour faire passer les idées, suffisamment nombreux pour balayer un bon pan de la société sans tomber dans le catalogue.
La question du racisme est subtilement évoquée. Pas de clichés, des faits quotidiens, la démonstration de l'absurdité de cet acte à travers des poignets de main , des aides entre communauté.
Il y a tellement de choses dans ce roman que j'ai honte d'en oublier tellement j'ai été emporté.
La vie conjugale, le poids de la réussite scolaire et ses conséquences sur la vie d'adulte, l'insouciance et la rage de la jeunesse , le fric facile, la vie posée, l'alcool, l'amour , la haine , le chômage , l'alcool, la mutation des villes aux abords du siècle .
J'en ressors avec le sentiment d'un privilégié, loin du shit, de la haine , du vol, de l'alcool au quotidien dans ma jeunesse. Loin de ce paysage post industriel .
Ce n'est peut être pas le livre du siècle, mais c'est le livre d'une époque.

B.