Imprimer

Ce lundi 3 décembre 2018, lors de notre participation au Poitiers Film Festival, nous avons eu l’occasion de voir plusieurs courts métrages. L’un d’eux a plus particulièrement retenu mon attention par son originalité et sa dimension métaphorique : le film d’animation de Karolina Specht, Kwadratura Kola, créé au sein de l’école Polish National Film School de Lodz, en Pologne.

La signification de ce film est énigmatique. Pour moi, la réalisatrice nous expose à la dure réalité de la routine avec des plans larges, dépourvus de sens à première vue. Mais par la suite, lors d’une rencontre entre deux personnages, les formes géométriques qui les représentaient jusqu’ici, basculent sur des formes humaines.

De mon point de vue, ce parti pris des formes représentant des personnages permet d’éviter que l’on se focalise sur un physique et que l’on juge la personne... mais le passage par la forme humaine reste obligatoire, afin de pouvoir voir les émotions des personnages lors de rencontre.

La réalisatrice représente le personnage masculin par un carré noir qui nous laisse imaginer la correspondance avec son moral ou bien sa personnalité, très renfermée. La couleur rouge du premier personnage qu’il rencontre laisse penser à une jolie femme d’affaires, en talons. Le travail des couleurs est donc différent des autres courts métrages que nous avons eu la chance de voir jusqu'ici.
Les couleurs sont assez vives et attirent l’œil. Les plans larges, contenant toutes les couleurs de ce que nous allons voir dans le plan suivant sont vraiment très intrigants. Sans oublier la bande son qui nous aide parfaitement à deviner, même lors de ce mélange de couleurs, ce qui est en train de se passer.
J’ai fortement apprécié ce film, car visuellement, c’est différent, et le message que la réalisatrice essaye de faire passer et des plus touchants.
Karolina Specht exprime grâce à la métaphore d’un personnage qui s’efface après plusieurs successions de mêmes plans que nous sommes tellement dans notre routine que nous ne portons plus aucune attention à ce qui nous entoure.

Valentine et Julien