Petit court métrage d'animation, le film de Sam Gainsborough se révèle pourtant d'une immense richesse dans le récit et dans l'émotion. Le réalisateur, élève de la National Film and Television School (NFTS) en Angleterre, nous livre ici un court métrage combinant deux techniques opposées : l'animation pour le visage des personnages, avec une technique en pâte à modeler, et pour le reste des décors et des personnages la prise de vue réelle. Sam Gainsborough mélange ici les deux techniques pour mettre en valeur les expressions faciales des personnages, ce qui représente parfaitement le mal être du personnage de manière visuelle. Cette mouvance se traduit par des intensités de mouvements de la peau : le visage étant animé, il se métamorphose en permanence, des couleurs, des mutations imaginaires pour représenter son anxiété sociale vis-à-vis des autres.

Court métrage social, on y évoque un environnement difficile pour le protagoniste, un jeune adulte qui a besoin de mettre au placard ses hantises. Au cours d'une soirée typiquement anglaise, dans un petit pub londonien, les problèmes sociaux et psychologiques du protagoniste refont surface, il va alors lutter tout en cherchant dans ses souvenirs les racines du problème, pour enfin faire la paix avec lui-même et sa famille. On retrouve, dans ses souvenirs familiaux, une froideur et un abandon partagés par ses parents, représentés comme des statues de pierre inexpressives. Les couleurs des visages sont significatives chez les personnages, montrant leur façon d'appréhender la vie et ses luttes. Du côté de la famille du protagoniste, le bleu règne, couleur symbolique de la froideur et de la retenue. Gainsborough met en place cette innovante différence entre les personnages du pub afin de les cerner psychologiquement, et de les mettre en contradiction avec le protagoniste, lui qui a été conditionné à ne pas s'ouvrir quel qu'en soit le prix.

Le court-métrage animé de Sam Gainsborough est une petite merveille de poésie axée sur l'émotion et les expériences de la vie, au travers d'une esthétique originale en deux techniques mais en osmose avec le message transmis par le réalisateur.

Tom LV